Approche clinique

  • Le CP3R

    Au CP3R, nous comptons sur plusieurs professionnels d’approches et de méthodes de travail variées. Nous croyons qu’une psychothérapie est différente pour chaque client et pour chaque thérapeute et qu’il n’existe pas UNE bonne façon de vous venir en aide. C’est pourquoi nous favorisons à la fois l’indépendance des professionnels et le développement d’une approche clinique commune orientée autour de grands principes qui nous rejoignent tous.

    Nous voulons également que vous puissiez bien comprendre en quoi consiste une psychothérapie et ce à quoi vous pouvez vous attendre en nous consultant. Dans cette section, vous trouverez donc des points communs dégagés à travers nos discussions et nos échanges.

    N’hésitez pas à aborder ces thèmes avec nous si des questions demeurent ou si vous aimeriez en apprendre davantage!

Une approche développementale

Nous nous intéressons beaucoup aux théories de l’attachement. Dès la naissance, nos parents entrent en relation avec nous et développent ce lien d’attachement unique. Il agit comme une sorte de point de départ au développement du sentiment de sécurité, de la personnalité et des capacités d’adaptation futures de chaque être humain. Nous croyons que ces expériences sont fondamentales pour comprendre votre fonctionnement actuel, votre façon d’entrer en relation ainsi que la reproduction de certains comportements.

Par exemple, si votre parent a fait preuve de chaleur et a généralement réussi à répondre à vos besoins affectifs dans l’enfance, vous avez peut-être réussi une fois adulte à développer une relation amoureuse axée sur la confiance et l’affection en vous sentant en sécurité. Par contre, face à un parent plus froid qui ne savait pas toujours comment répondre à vos demandes, peut-être avez-vous maintenant tendance à vous refermer sur vous-même dans les situations chargées d’émotions. En psychothérapie, nous explorerons comment ces empreintes d’attachement ont influencé votre développement.

 

Une approche relationnelle

Dans une psychothérapie d’approche relationnelle, ce qui se passe entre vous et le thérapeute est utilisé comme une source d’information sur votre façon de fonctionner, de voir le monde et d’entrer en relation. Par exemple, si une remarque de votre thérapeute vous amène à vous sentir rejeté(e), il sera pertinent de l’aborder pendant la rencontre. Vous aurez l’espace nécessaire pour aborder ce sentiment de rejet et l’observer en compagnie de votre thérapeute. Peut-être réaliserez-vous alors qu’il vous arrive régulièrement de ressentir cette émotion, ou même qu’elle vous ramène à une expérience passée pénible.

La relation thérapeutique peut même offrir une opportunité de prendre un nouveau chemin. Si, par le passé, vous avez quitté toutes sortes de relation dès que vous vous y sentiez rejeté(e), peut-être réussirez-vous cette fois à maintenir le lien thérapeutique et à revenir la semaine prochaine pour en discuter?

 

Une approche humaine

Dans ce cas-ci, une approche humaine signifie que vous ne serez jamais un numéro ou un « cas » au CP3R. Dans les dernières années, la psychologie a pris un tournant médical que nous voulons éviter lorsqu’il est possible de le faire. Cela signifie que nous mettons de côté des mots comme « diagnostic », « trouble mental » ou « maladie mentale ». Nous évitons aussi l’usage fréquent des diminutifs: TOC, TAG, TPL et autres TDAH.

Nous faisons ce choix pour plusieurs raisons. La principale est que nous croyons qu’il n’est pas toujours utile que vous en veniez à vous décrire et à vous comprendre en fonction de ces termes. Le vocabulaire médical peut être réducteur et stigmatisant. Il peut aussi vous donner l’impression que vous ne pouvez rien faire pour changer, que vous êtes prisonnier de votre trouble, de votre biologie ou de votre hérédité.

Nous croyons plutôt au changement à travers le contact humain et l’exploration de votre monde interne.

 

Une approche intégrative

Un débat fait rage depuis toujours en psychologie afin de déterminer quelle orientation théorique ou quelle façon d’intervenir est la plus efficace. Les quatre grandes orientations théoriques décrivent le développement, le fonctionnement et les difficultés des humains chacune à leur manière. Les thérapeutes s’identifient généralement à l’une ou plusieurs de ces grandes orientations.

Toutefois, on a récemment fait des découvertes intéressantes à propos du changement en psychothérapie. La première est qu’au niveau de l’efficacité, le choix de l’orientation théorique importe peu. Ce ne serait pas ce qui explique principalement qu’une thérapie est réussie ou non. La seconde est que la grande majorité des thérapeutes d’expérience en viennent à pratiquer une série d’interventions issues de plusieurs orientations différentes plutôt que de se cantonner à une seule.

Nous voulons donc intégrer des concepts théoriques et pratiques de plusieurs orientations différentes d’une manière structurée et flexible en tenant compte de vos préférences, de vos besoins et de vos attentes. Nous tentons également d’entretenir une formation continue (obligatoire pour les psychologues) variée et riche qui favorise les liens entre les concepts et les orientations théoriques.